Get Adobe Flash player

Les cours

 

Flyer 2017 2

Pour la saison 2017/2018, la rentrée se fera:

 

Le LUNDI 4 SEPTEMBRE pour le KARATE DEFENSE TRAINING et le KARATE SHOTOKAN
 

Le MERCREDI 6 SEPTEMBRE pour le TAI JITSU (baby, enfants et adultes)

 

Le MARDI 22 SEPTMBRE pour le QI GONG
 

Le calendrier : Les cours démarrent début septembre et se terminent fin juin (10 mois pleins).

 

La séance se décompose généralement de la manière suivante : Echauffement général - Echauffement spécifique - Travail dans le vide seul - Travail à deux ou à plusieurs - Tonification musculaire -  Assouplissements - Retour au calme, relaxation

 

 

La section KARATE DEFENSE TRAINING

Le Karaté Défense Training est une méthode efficace et dynamique de défense issue de l’expérience de la pratique du Karaté et de son efficacité. Elle est constituée de plusieurs modules : Modules percussions, action/réaction et mise en situation et amené au sol.   Le Karaté Défense Training convient aux pratiquants souhaitant apprendre à se défendre rapidement sans contraintes techniques ni conventionnelles.

 

 

Exemple de modules de travail des percussions:

 

 

 

Exemple de travail action/réaction:

 

 

Exemple de mise en situation:

 

 

Exemple de travail de projections:

 

Exemple de travail avec clé puis "amené au sol":

 

 

 

La section TAI-JITSU

Le Taï Jitsu est une discipline basée sur des défenses contre des agressions qui pourraient se produire dans la vie courante. Dans la pratique nous retrouvons tous les mouvements des Arts Martiaux traditionnels japonais, les frappes (atémis), luxations (clés), projections (amenées au sol) et immobilisations au sol (soumissions), mais ces mouvements ont subi quelques fois des transformations pour les adapter à la self-défense proprement dite.

 

Parades effectuées en déplacement avec projection et mise au sol:

 

Actions portées sur des articulations et points sensibles:

 

Projections en partant à distance de l'adversaire et toujours précédées et suivies de frappes:

 

De plus sur le plan pédagogique, la méthode mise au point par des professeurs d'Arts Martiaux doublés d'enseignants d'éducation physique est très progressive.

Les techniques sont classées de manière judicieuse et facile à suivre, pouvant être pratiqué par tous (enfant comme adulte, homme comme femme) du fait de sa "non violence".

N'oublions jamais que le Taï-Jitsu est un ensemble de techniques de défense personnelle et non un moyen d'attaque. La défense se fait à mains nues contre un ou plusieurs adversaires armés ou non.

A notre époque où la violence éclate de toutes parts, les méthodes de défense sont plus que nécessaires et le Taï-Jitsu en particulier. La maîtrise de cette discipline, si l'esprit en a bien été saisi, doit engendrer la paisible assurance des forts et des sages et non l'agressivité systématique. La Self-Défense est la défense de soi-même et non l'attaque des autres. Si la riposte est dure, nette, définitive, elle est néanmoins proportionnée à l'attaque, donc toujours juste.

Le Taï-Jitsu est donc une méthode de Self-Défense dans laquelle on envisage que la vie du pratiquant peut-être mise en danger. Il faut donc en un minimum de temps et d'effort, obtenir un maximum d'efficacité avec le moins de risques possible.

Alors, si vous souhaitez pratiquer un Art Martial original, si la philosophie nipponne (adaptée à nous autres européens) vous séduit, alors venez pratiquer avec nous le « Taï-Jitsu ». Vous y trouverez « bien être » grâce à un développement de votre corps et de votre esprit. Chacun avec son niveau, chacun à son rythme, vous trouverez équilibre, confiance en vous tout en apprenant des techniques efficaces de Self-Défense.

 

 

La section KARATE SHOTOKAN

 

Le Karaté Shōtōkan est un style d'art martial, qui fait partie du "karaté-do". Il est issu de l’école "SHORIN" (ou SHORIN-RYU") de maître MATSUMURA (1809-1896), qui a donné naissance, grâce à ses élèves, à de nombreux styles différents de karaté. L’un de ses élèves, appelé "GICHIN FUNAKOSHI" (1868-1957), devenu maître à son tour, développa son propre style et l’appela  SHOTOKAN. Les autres élèves de Matsumura, devenus maîtres à leur tour, développèrent d'autres styles de karaté comme SHITO-RYU, GOJU-RYU, KYOKUSHINKAI, KENPO...


 

 

La section CANNE DE COMBAT

 

A qui s’adresse la canne de combat ?

 

Cette discipline est accessible à  celles et  ceux attirés par le goût de l’effort et les activités d’opposition liant esthétisme et sensations.

 

 

Qu’est-ce que la canne de combat ?

 

La Canne de combat peut se définir comme une activité physique mettant en opposition deux tireurs utilisant une arme contondante à la manière d’un sabre. C’est l’art de manier la canne pour se défendre et attaquer. Les mouvements de défense et d’attaque reposent sur la position de garde, les deux genoux légèrement fléchis, la main opposée à la garde sur la hanche, et le bras maintenant la canne légèrement incliné dans l’axe du partenaire opposant. Les techniques de parades  et de "frappés" sont facilement assimilables. L’adaptation est rapide, et grâce à la diversité des sensations perçues, le plaisir de la pratique est  immédiat.

 

Cette discipline est basée sur une logique interne de confrontation dont le but est de parvenir à toucher son partenaire opposant tout en évitant par des parades d’être touché soi-même.

Elle présente une ressemblance avec les arts martiaux en ce sens où elle apporte dans l’affrontement, un respect des règles de joute ainsi qu’une attitude courtoise, bienveillante et sincère. C’est bien plus qu’une technique de combat. La canne de combat recèle un ensemble de valeurs éducatives : l’éthique y est présente et concerne en grande partie une manière de vivre.

 

Les techniques d’attaques et de parades étudiées dans cette école ont été élaborées à partir de certains mouvements de bras, de postures ou de déplacements utilisés dans la pratique du karaté et de l’escrime. La canne étant un prolongement du bras, lorsqu’on utilise, par exemple, une parade en "quarte", on reproduit par analogie un mouvement de blocage appelé « Soto uke ».

Les attaques caractéristiques sont classées sous le générique de "frappé". Elles se différencient ensuite en fonction de leur trajectoire. Le "frappé latéral visage", par exemple,  s’exécute latéralement à l’extérieur ou à l’intérieur de la garde du partenaire opposant. Les parades sont quant à elles adaptées en réponse à ces  trajectoires, mais aussi, à la hauteur visée.  C’est ainsi, qu’en réponse aux attaques citées ci-dessus on opposera alors une défense en « Tierce » ou en « Quarte ».

Ces techniques sont répertoriées dans des domaines de pratique  ayant chacun un intérêt pédagogique  particulier lié à des aspects éducatifs et à des principes d’action techniques et tactiques. Ainsi,  trouve-t-on des exercices d’application dont la complexité et la difficulté varient selon que l’on pratique un assaut conventionnel ou un assaut libre. Ceux-ci étant conçus pour stimuler les perceptions physiologiques du pratiquant liés aux émotions, à la motivation, à la maturité et aux éventuels soucis d’inhibition

 

 

 

La section QI GONG

Le QI GONG est une gymnastique traditionnelle liée à la médecine Chinoise et une science de la respiration qui est fondée sur la connaissance et la maitrise de l'énergie vitale et qui associe mouvements lents, exercices respiratoires et concentration.